Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 May

Tomboy

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques Archives

Puisqu'il faut choisir, à mots doux je peux le dire, sans contrefaçon, j'aime ce métrage-long. La réalisatrice Céline Sciamma nous montre qu'il est possible de parler d'identité et de genre autrement qu'avec des drag queens grimées en Mylène Farmer. Ouf... Dans Tomboy, une little pretty girl décide de se faire passer pour un garçon. Elle porte des bermudas, joue au foot, fait pipi debout ; et elle s'imagine que cela suffit à compenser l'absence de pénis... C'est bête parfois une fille, j'vous jure ! Forcément, on attend le moment où son œstrogène va la trahir, ce qui crée un suspense inattendu dans ce petit film social sans prétention. Tomboy apparaît également comme une réflexion sur l'enfance. Cet âge où rien n'est question et tout est réponse. Les choses sont évidentes. Vivre est comme jouer à trap-trap, il suffit juste de ne pas se faire attraper, de savoir se faire oublier et de se fondre dans la masse. La mise en scène est bluffante. Céline Sciamma place sa caméra à hauteur de môme et capte des émotions enfantines incroyablement naturelles. Les gamins ne semblent pas jouer, à croire que la réalisatrice s'est contenté de les observer. Mais l'innocence et l'insoucience ne sont que des prétextes pour évoquer des choses plus profondes. Tomboy nous parle de la société, des hommes, des femmes et de la difficulté de vivre ensemble. Pour un empire, je ne veux me dévêtir, puisque sans contrefaçon, j'aime ce métrage-long.

EN BREF : un petit film très grand


 
Commenter cet article

Marie 13/05/2011 09:41


Ça veut dire quoi "jouer à trap-trap" ? J'ai raté un truc dans mon enfance là ?


Romain Duchez 13/05/2011 11:30



Jouer à trap-trap = jouer au loup, celui qui se fait "attraper" devient le loup et court après les autres pour les attraper. Il y avait aussi une variante coquine, le "trap-trap bisous"... lol



Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez