Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Oct

Sexe entre amis

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques Archives

Il y a des jours comme ça où l'on a envie de faire sa midinette. On préfère écouter un bon vieux Britney plutôt que le dernier album d'Abd Al Malik, feuilleter Voici plutôt que Courrier international, regarder Sexe entre amis plutôt que Le cochon de Gaza... Levons toute ambiguïté : Sexe entre amis est une comédie potache teintée de romantisme screu gneu gneu, bref une daube américaine infâme. L'histoire ? Une femme et un homme décident de coucher ensemble, en toute amitié, puis finissent par tomber amoureux. Un sujet pas du tout vu et revu (cf la longue liste des films qui commencent par le mot "sexe"...). Le réalisateur, Will Gluck, est parvenu à faire un film aussi classieux que son nom ; il suffit de se référer à l'affiche où Justin Timberlake et Mila Kunis simulent un coït avec leurs doigts. En même temps, les Américains ne sont pas connus pour leur subtilité débordante. Les deux comédiens principaux sont beaux, et c'est tout ce qu'on leur demande. Pas de Golden Globe ou d'Oscar à l'horizon (enfin j'espère!). Et malgré tout cela, je l'avoue, j'ai passé un agréable moment. Qu'il est bon, parfois, de voir un navet, dans un multiplexe de zone industrielle, tout en mangeant un pot géant de pop corn. Je me suis même surpris à rire à des blagues si mauvaises qu'elles semblaient avoir été écrites par Patrick Bosso et Popeck réunis. Un gamin qui rate ses tours de magie, ça vous fait rire vous ? Ben moi, beaucoup. Conclusion : à moins d'être sérieusement névrosé ou atteint du syndrôme du 12ème degré, n'allez surtout pas voir ce film !

EN BREF : une comédie romantico-porno-pathétique

 
Commenter cet article

Marie 06/10/2011 13:39


Je ne veux pas te laisser tout seul dans cette indigence. Moi aussi, je m’y suis vautrée, un dimanche après-midi où j’ai voulu faire plaisir à une personne qui m’était chère. J’ai aussi bien
conscience de la puissante "daubicité" du film mais j’avoue avoir souri et m’être bien régalée avec le corps d’Apollon de Justin Timberlake, car j’en vois pas tous les jours. Quant à Mila Kunis -
dont le nom de famille laisserait rêveuse plus d’une lesbienne - elle était presque aussi hot qu’avec Nathalie Portman dans Black Swan. Il faut dire aussi qu’après avoir subi Pater la semaine
auparavant, j’avais besoin de ménager mon cerveau. Je ne sais pas si tu l’as vu mais c’était une forme de torture ce film. Je crois qu’il faut se méfier des titres en latin ces temps-ci…


Romain Duchez 07/10/2011 00:07



Je partage complètement ton avis cinéphilique sur ce long-métrage d'art et d'essai ;o) Et puis, le coup de Kunis, c'est vraiment très bien vu !! Mais pourquoi aller voir Pater ???? Rien que la
bande-annonce m'ennuie à mourir, je n'ai pas osé y mettre les pieds.



Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez