Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Aug

Melancholia

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques Archives

"Si on devait mourir demain, qu'est-ce qu'on ferait de plus, qu'est-ce qu'on ferait de moins ?". A ce problème philosophique posé par Pascal Obispo, le film Melancholia constitue une forme de réponse. Lars Von Trier, vrai-faux nazi habitué aux thèmes joyeux (inceste, esclavage et autre peine de mort), a choisi cette fois de nous raconter la fin du monde. La planète Melancholia va bientôt entrer en collision avec la Terre, et l'on suit le portrait croisé de deux soeurs. Justine, jeune mariée, se sent mal à l'aise dans la société moderne où l'on est contraint au bonheur avec travail, famille et jardin fleuri. Pour elle, la fin du monde sera une délivrance. A l'inverse, Claire vit dans une immense demeure avec mari et enfant ; elle aime prévoir, organiser, anticiper. Pour elle, la fin du monde sera un cauchemar. Comme toujours chez Lars Von Trier, les héros n'échapperont pas à leur destin. La mort arrive, alors qu'est-ce qu'on fait en attendant ? Se bronzer à poil au bord de la rivière ? Ou tenter de s'évader en voiturette de golf ? Parmi les moments forts du film, il y a cette scène où Claire (Charlotte Gainsbourg, magnifique) se débat vainement sous la grêle pour sauver son enfant. Que la caméra soit à l'épaule ou sur pied, le réalisateur danois semble avoir pensé ses plans comme des tableaux de maître, l'ultime scène mériterait même d'être exposée dans un musée. La beauté de l'image est renforcée par la lumière, avec des couleurs intenses et artificielles dignes d'une apocalypse. Melancholia est un film puissant, à ranger parmi les grands chefs-d'oeuvres de Lars Von Trier, avec Dancer in the dark et Dogville.

EN BREF : je t'aime Melancholia

Commenter cet article

Emmanuel 14/08/2011 09:41


un choc!
un film en résonance avec celui de Malick. Une même interrogation sur le pourquoi de l'existence, mais avec des réponses ou non réponses différentes. Intéressant de voir que les deux se sont
disputé la palme et fort est de penser que sans ce qui s'est passé lors du festival (si vous voyez de quoi je veux parler) LVT aurait eu la palme.
je vais continuer à méditer sur ces deux réflexions. Une année 2011 très forte pour moi.


Romain Duchez 14/08/2011 12:10



Je pense aussi que Melancholia aurait mérité la Palme d'or par rapport à Tree of life... (mais cela reste subjectif car je n'ai pas vu les autres films de la compétition
!!)



Thomas Grascoeur 13/08/2011 16:48


Effectivement, très beau, bien vu pour la scène de la grèle...


Romain Duchez 13/08/2011 19:14



Merci ! ;)



Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez