Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Sep

La guerre est déclarée

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques Archives

Bonjour docteur,

je viens vous voir parce que je suis atteint d'un mal étrange. J'ai été pris d'une émotion intense à la vue de La guerre est déclarée, quelques sécrétions lacrymales ont même tenté de quitter mes canaux oculaires. Plusieurs jours après, je repense encore à ce film. C'est grave, vous pensez ? Moi qui avais su rester de marbre devant Bambi et Titanic... Bien sûr, les esprits chagrins diront qu'il est toujours facile de faire pleurer dans les chaumières avec une histoire d'enfant malade. Je conteste. D'abord, je n'ai pas de chaumière (trop ringard) ; mais surtout, ce film est émouvant, pas larmoyant. On suit le parcours d'un jeune couple dont le fils est atteint d'une tumeur cérébrale. Le récit est largement autobiographique, ce qui lui donne force et sensibilité. Les deux acteurs-scénaristes (Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm) ont fait preuve d'un recul inouï pour parvenir à écrire et jouer cette histoire, leur histoire. Au-delà de la tragédie, se dessine un amour intense entre deux parents, capables de rire dans les pires moments (sympa, la blague sur les nains noirs et homosexuels... même Guy Montagné n'aurais pas osé!). Ils se saoûlent dans des soirées branchouilles et fument des clopes pour décompresser : on leur pardonne, ils sont humains. L'ambiance est oppressante avec ces chambres stériles, ces médecins silencieux et ces couloirs vides ; il n'empêche, le film se veut un hommage à tous les hôpitaux publics. J'ai tellement été ému, que je n'ai même pas envie de parler de certains effets de réalisation un peu lourds et faussement bobos comme les scènes racontées par un narrateur (limite roman-photo de Nous deux) ou les instants "comédies musicales" inutiles (n'est pas Christophe Honoré qui veut). J'en perds mon objectivité. C'est terrible. Je suis comme frappé par le syndrôme du beau film. Il faut vite que je vois un navet pour retrouver mes esprits. Quelqu'un veut aller voir Green Lantern avec moi ?

EN BREF : un drame poignant

Commenter cet article

Thomas Grascoeur 11/09/2011 18:55


Très émouvant, c'est vrai


Yoan De Macedo 06/09/2011 13:31


Bizarre comme soirée.


Yoan De Macedo 06/09/2011 08:13


Ce film m'a scotché du début à la fin avec un léger décrochage pendant cette scène chantée.

Excellente réalisation !


Romain Duchez 06/09/2011 13:13



Et tu as adoré la soirée "Open Kiss", j'en suis sûr !!! ;o)



Cocotte 05/09/2011 23:59


Surtout du Benjamin Biolay...


Romain Duchez 06/09/2011 13:10



Alors là en revanche, on va pas être copains... interdiction de dire du mal de Biolay sur ce blog !!! ;o) Va écouter les deux CDs de "La Superbe" et après on en reparle !! lol



Cocotte 05/09/2011 23:47


Ce qui m'a le plus foutu le bourdon moi, c'est qu'ils se séparent à la fin, ils irradient tellement pendant une heure et demie. Indeed, on leur pardonne cette déclaration chantée de TGV à TGV
absolument ridicule...


Romain Duchez 05/09/2011 23:57



Mais ouiiiiiiiiiiiii... moi je n'ai envie que d'une chose, c'est qu'ils se remettent ensemble !!! C'est triste de se dire que, en couple ils ont connu les pires moments... et maintenant qu'ils
pourraient profiter à fond de la vie, ils ne sont plus en couple... (on est bien d'accord, c'est complètement ridicule de chanter dans un TGV !!)



Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez