Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Jun

Séance(s) de rattrapage

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques 2017

Je balaie rapidement les feuilles de mon agenda papier (oui je suis un homme moderne). Horreur : un film vu le 12 mars dernier n'est toujours pas chroniqué ! J'ai pris un peu de retard. Il est donc temps de faire une séance de rattrapage. 5 films chroniqués en un seul article. C'est plus de la cinéphilie, c'est de l'abattage industriel. Certains des films dont je vais parler ne sont plus à l'affiche. Pas grave, cela reste utile en prévision de vos soirées VOD estivales.

Séance(s) de rattrapage

L'AMANT DOUBLE ☑☑☑☐

 

Thriller érotique de François Ozon. Avec Marine Vacth et Jérémie Rénier.

 

En un mot... Il paraît qu'il vaut mieux éviter de tomber amoureux de son/sa psychothérapeute. Ce n'est pas Chloé qui vous dira le contraire. Cette jeune femme fragile se met en couple avec son psy. Mauvais choix. Il semble que l'accoucheur des divans ait une double vie inquiétante. Chloé va-t-elle sortir indemne de cette relation destructrice ?

 

L'intérêt du film... Un film de François Ozon est toujours un intérêt en soi. Le réalisateur parvient, à chaque œuvre, à changer de style et d'univers. Mais toujours avec la même science du cinéma et des plans très étudiés. Dans ce film, le travail sur les miroirs et les escaliers symbolisant les méandres de l'âme de l'héroïne est exemplaire. A montrer dans toutes les écoles !

 

A voir ou à éviter ? A voir ! Surtout si vous aimez le beau cinéma. Le scénario, le jeu d'acteur, la photographie, la mise en scène... rien n'est laissé au hasard. L'histoire, même si elle peut donner l'impression de mettre du temps à s'installer, parvient à nous emporter. La double vie du psychothérapeute ne trouve une explication qu'à la toute fin. Après nous avoir semés dans de multiples fausses pistes. Si vous aimez le cinéma d'auteur, vous apprécierez. Sauf si les incursions dans la science-fiction ou les godes ceintures vous dérangent... Certaines scènes peuvent choquer les âmes très sensibles.

GET OUT ☑☑☑☐

 

Film d'horreur de Jordan Peele. Avec Daniel Kaluuya et Allison Williams.

 

En un mot... Chris est noir. Rose est blanche. Ils forment ce qu'on appelle un couple mixte. Ils ont rendez-vous chez les parents de Rose pour les présentations officielles. Beau-papa est fan de Barack Obama, il a même une amie qui est en couple avec un afro-américain. Pas d'inquiétude à avoir. A priori. Mais Chris note quelques détails troublants qui commencent à l'inquiéter. Et nous aussi.

 

L'intérêt du film... Le suspense ! Si vous aimez vous faire peur, si vous aimez être surpris pas des intrus qui arrivent par surprise, si vous aimez les personnages bien tordus... alors Get out est fait pour vous. De la séquence d'ouverture jusqu'à la scène de fin, vous êtes attrapés à la gorge. Inutile de vous débattre. Vous ne serez tranquilles qu'au moment où le projectionniste rallumera les lumières.

 

A voir ou à éviter ? Si cela ne tient qu'à moi, je vous dis : allez-y ! Mais n'oubliez pas que le film est interdit aux moins de 12 ans. Cela devrait vous suffire à comprendre que, si vous craignez l'hémoglobine, il vaut peut-être mieux aller voir un autre film. Get out n'est pas qu'un film d'horreur visant à effrayer le spectateur. Il dénonce à sa manière le racisme anti-noir qui perdure dans une certaine frange (grosse frange même) de la population américaine, qui a porté au pouvoir un certain Donald Trump (on parlait de frange, justement). Le film se joue notamment de toutes ces petites phrases racistes qu'on entend parfois. Ah le fameux exemple du jardinier noir qui prouve qu'on n'est pas xénophobe...

AURORE ☑☑☑☐

 

Comédie dramatique de Blandine Lenoir. Avec Agnès Jaoui et Thibault de Montalembert.

 

En un mot... Dans une société où la jeunesse, la productivité et la masculinité sont gages de réussite, Aurore a du mal à trouver sa place. Agée de 50 ans, elle vit séparée de son mari et de son travail. Coup de bambou supplémentaire : sa fille lui annonce qu'elle va être grand-mère. Tout est là pour lui signaler que la date de péremption est dépassée. Fuck ! Aurore a l'âme d'une punk. Elle va nous prouver que la vie est belle, même quand on est ménopausée. Surtout que son amour de jeunesse réapparaît !

 

L'intérêt du film... Pour le plaisir de retrouver Agnès Jaoui en tête d'affiche. L'actrice est devenue trop rare au cinéma. Réalisatrice et scénariste reconnue, on en oublie parfois qu'elle est aussi une comédienne juste et émouvante.

 

A voir ou à éviter ? A voir ! Ne serait-ce que pour tous ceux, comme moi, qui s'effraient du temps qui passe. Le personnage d'Aurore nous prouve qu'à 50 ans, il reste encore plein de choses à vivre, à découvrir et à expérimenter. Eh oui, on n'arrête pas les plans cul et les cuites après 40 ans. Encore heureux. Il ne faut juste pas imaginer ses parents ou ses grands-parents à la place d'Agnès Jaoui... Ce film nous fait du bien car il nous donne de l'espoir. Il souffle également sur le septième art un vent de féminisme salutaire.

SPLIT  ☑☑☐☐

 

Thriller de M. Night Shyamalan. Avec James McAvoy et Betty Buckley.

 

En un mot... Une scène de la vie courante. Un papa emmène sa fille et une amie de cette dernière dans un centre commercial. Au moment où ils montent en voiture, un déséquilibré kidnappe les deux adolescentes. A peine le temps de nous installer dans notre siège que déjà le réalisateur nous plonge dans un suspense étouffant. A la merci de Kevin, un homme trouble, troublé et troublant qui possède... 23 personnalités ! Je ne vous explique pas la cacophonie dans son cerveau.

 

L'intérêt du film... La performance d'acteur de James McAvoy. Quelle que soit la personnalité qu'il interprète (parmi les 23 disponibles au catalogue), il est magistralement flippant. L'un des méchants de cinéma le plus effrayants que j'ai vu.

 

A voir ou à éviter ? Les amateurs de suspense devraient se régaler. Surtout s'ils ont aimé les premiers films de M. Night Shyamalan. Le réalisateur retrouve la force de Sixième Sens ou Incassable. Le seul problème, et désolé si vous le prenez pour un spoiler, c'est la fin. Pour moi, un thriller est réussi tant qu'il reste réaliste. Plus on se dit que c'est plausible, plus on balise. La fin de Split est tellement irréaliste qu'elle en devient presque ridicule et qu'elle gâche ainsi un film très bien construit.

MARIE-FRANCINE  ☑☐☐☐

 

Comédie de Valérie Lemercier. Avec Valérie Lemercier et Patrick Timsit.

 

En un mot... Rien à voir avec la farine. Marie-Francine est chercheuse en laboratoire. Malheureusement, elle va devoir chercher désormais... un nouveau job et un nouveau mari. A 50 ans, pas évident de retourner chez maman et papa. Surtout que le canapé-lit du salon vintage n'est pas le lieu rêvé pour ramener un date à la maison.

 

L'intérêt du film... La fraîcheur de Patrick Timsit. Il est vraiment irrésistible en chef cuisinier amoureux. Il n'a (presque) rien à envier à Hugh Grant !

 

A voir ou à éviter ? On peut s'en passer. Il est difficile pour moi de dire cela, tant que je suis fan de Valérie Lemercier. Ce film m'a déçu. Où est passé le comique grinçant et irrévérencieux de l'humoriste-réalisatrice ? Marie-Francine nous extirpe quelques sourires mais ne provoque pas de crise de rire. Comme si Valérie s'était assagie avec le temps, plus occupée ici par le romantique que par le comique. La réalisatrice place toute la force humoristique dans le duo formé par ses parents. A tel point que les deux acteurs, pourtant talentueux, cabotinent. A cela s'ajoute un manque de rythme dans l'intrigue, je me suis surpris à regarder l'heure sur mon téléphone. J'ai envie de revoir Valérie Lemercier en spectacle pour retrouver la femme déjantée que j'aime tant !

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez