Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Sep

Mustang ✔✔✔✔

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques 2015

Mustang ✔✔✔✔

DRAME / De Deniz Gamze Erguven (Turquie)

LE PITCH / Monter sur les épaules d'un garçon pour faire des batailles dans l'eau, ça peut être mal vu. Très mal vu. Lale et ses quatre soeurs vont l'apprendre à leurs dépends. Dans leur village retiré au fin fond de la Turquie, il vaut mieux apprendre à cuisiner et à coudre, plutôt qu'apprendre à lire et à écrire. Quand la religion prend le pas sur l'éducation.

J'ai bien conscience que donner quatre étoiles à un film turc, ce n'est pas très grand public. Si vous êtes fan de Bienvenue chez les ch'tis, si vous idolâtrez la filmographie de Charlotte de Turckeim ou si vous adorez le slip de bain de Patrick Chirac, je sens bien que je vous ai perdus. Laissez-moi quand même essayer de vous convaincre. Ce petit film d'art et essai n'est pas si élitiste que ça.

Il nous parle d'un sujet d'actualité : les dérives de la religion. Sous un angle familial. On suit la vie quotidienne de cinq sœurs, qui ont le malheur d'avoir deux chromosomes X dans une société patriarcale. A quoi bon se cultiver en lisant des livres ? L'essentiel est de savoir tenir une maison. Maison qui, pour ces jeunes filles, finit par se transformer en prison, au sens propre comme au sens figuré.

Crédit photos : © Ad Vitam

Crédit photos : © Ad Vitam

Beaucoup de symboles forts dans cette histoire. Mais des symboles faciles à comprendre, je vous assure. Pas comme les métonymies de Michel Proust (à moins que ce soit des synecdoques). Par petites touches subtiles, la réalisatrice essaie de montrer combien la religion peut embrigader les esprits et combien, à l'inverse, la culture peut épanouir ces mêmes esprits. Suffit de le vouloir. Suffit de le pouvoir.

Chacune des cinq sœurs réagit à sa manière. Résister ou céder, tel est le dilemme. La réalisatrice (une femme, on imagine son courage pour monter un tel film) nous dresse un portrait de la Turquie rurale d'aujourd'hui, sans filtre exagérément négatif. D'ailleurs, ce qui est puissant dans ce film, c'est que la morale conserve malgré tout une dose d'optimisme. Comme quoi il y a toujours une solution, une issue, un échappatoire. Alors convaincus ? Ou bien je vous laisse aller voir Le transporteur ?

Commenter cet article

La boite à Mm'Alice 07/09/2015 10:59

On peut aimer Patrick Chirac, Bob l'Eponge et Dirty Dancing tout en aimant découvrir des films plus intellectuels ;-) L'histoire a l'air extra et surtout tellement actuelle malheureusement :-(

Romain Duchez 07/09/2015 15:06

Mais siiiii tu peux ! Je te taquine ;)

La boite à Mm'Alice 07/09/2015 14:40

Je ne te dirai pas quelles comédies me font rire alors ^^

Romain Duchez 07/09/2015 13:36

Ok pour Bob et Dirty Dancing... Mais Patrick Chirac, quand même, c'est hard... ;)

Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez