Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jul

La loi du marché ✔✔

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Critiques 2015

La loi du marché ✔✔

DRAME SOCIAL / De Stéphane Brizé (France). Avec Vincent Lindon.

LE PITCH / Thierry est jeune, rasé de près et souriant. Sa vie professionnelle est enthousiasmante. Il exerce le métier de ses rêves, au service des gens. Et comme il est bardé de diplômes, il a trouvé ce job facilement, sans avoir à s'inscrire à Pôle Emploi. Son temps libre, il le passe au soleil, dans sa villa avec piscine au bord de la mer... Euh non, en fait, c'est tout l'inverse. Mais j'ai préféré vous raconter l'histoire par la négative pour éviter de trop vous déprimer !

J'aime beaucoup le cinéma de Stéphane Brizé. Son réalisme et sa subtilité m'ont touché, par le passé, dans Mademoiselle Chambon et Quelques heures de printemps. Malheureusement, dans La loi du marché, le trop de réalisme et le trop de subtilité m'ont exaspéré. Le film d'auteur puissant se révèle être une œuvre intello un peu chiante. La dernière demi-heure (pour une durée totale de seulement 1h33) m'a semblé interminable, je regardais ma montre autant que le grand écran.

Achetez-lui un pied !!! Voilà ce que j'avais envie de hurler dans la salle (et je ne l'ai pas fait, évitant ainsi de passer pour un psychopathe). Sous prétexte de véracité, le réalisateur filme caméra à l'épaule. Tant pis si le spectateur a envie de vomir en fixant une image qui tangue. Et je ne parle pas des flous/nets pas très nets qui floutent le discours.

Stéphane Brizé aime les scènes qui durent, pour laisser les acteurs s'épanouir et la vie naître à l'écran. Sauf qu'au-delà d'une certaine longueur, l'ennui s'installe. C'est le cas par exemple de la scène de négociation pour la vente du mobile-home. Au bout de 10 minutes, on a compris l'idée. Pourquoi aller jusqu'à 13 ? (le timing est estimatif).

Crédit photos : © Nord-Ouest Films - Arte France Cinéma

Crédit photos : © Nord-Ouest Films - Arte France Cinéma

Mais, car il y a toujours un mais, et celui-ci sera positif, La loi du marché a le mérite de nous faire réfléchir sur notre quotidien. Comme Thierry, notre vie est remplie de dilemmes, souvent liés à l'argent et aux nécessités financières. On est toujours en train de compter, peser, évaluer, déterminer, jauger, marchander. A la maison, à la banque, au supermarché, au travail, en vacances. C'est épuisant. Même dans son cours de danse, censé être une activité de détente, Thierry passe son temps à calculer ses pas.

La loi du marché prend même des airs d'essai philosophique. Faut-il être prêt à tout pour travailler ? Intéressant, à l'heure où le taux de chômage explose. Mais je vous rassure, je ne ferai que poser la question, je ne chercherai pas y répondre ici. Ce serait trop long. Et vous seriez tenté de zapper, en allant voir un article plus racoleur comme Ces actrices nues à la Une des magazines.

Saluons enfin la performance de Vincent Lindon, distingué à Cannes par un prix d'interprétation. Son personnage parle peu (il n'a pas dû se fouler pour apprendre le texte!), mais son visage est tellement expressif. On savait qu'il était un grand acteur. Il le confirme. En route pour les Césars...

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez