Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Sep

Festival Lumière : 5 raisons d'y aller

Publié par Romain Duchez  - Catégories :  #Evénements

Entrez dans la lumière. Dans le festival Lumière, du 13 au 19 octobre. La programmation complète de l'édition 2014 est présentée cette semaine à Lyon, lors de plusieurs séances publiques à l'Institut Lumière. Cette année encore, une immense rétrospective est proposée aux cinéphiles. Et quand je dis 'immense', je pèse mon mot : près de 150 films répartis en plusieurs thématiques. Je ne vais pas m'amuser à tous les lister, parce que j'ai une phobie administrative (c'est à la mode) et surtout parce que le site officiel de l'événement fait cela très bien. J'ai pu assister à la séance de présentation de ce mercredi 10 septembre. En picorant dans ce programme très riche, j'ai retenu 5 menus à ne pas rater. Morceaux choisis. Bon appétit!

© Romain Duchez - septembre 2014
© Romain Duchez - septembre 2014
© Romain Duchez - septembre 2014
© Romain Duchez - septembre 2014
© Romain Duchez - septembre 2014

© Romain Duchez - septembre 2014

1/ RENCONTRER DES FIGURES DU CINÉMA MONDIAL

Il va y avoir du people dans la cité lyonnaise. Pedro en tête. Le grand Almodóvar sera l'invité d'honneur du festival, probablement accompagné de sa muse Penelope Cruz. Il recevra le Prix Lumière 2014 (après Quentin Tarantino l'an dernier). Mais le casting ne s'arrête pas là, on nous annonce également Faye Dunaway (pour présenter Bonnie and Clyde d'Arthur Penn), Isabella Rosselini, Ted Kotcheff (le réalisateur de Rambo), Jean-Pierre Jeunet, Michel Legrand... Et même Jean Rochefort qui, à sa guise, viendra pour la projection de Un étrange voyage, film d'Alain Cavalier datant de 1981 restauré récemment par Gaumont.

© Photo officielle Festival Lumière 2014

© Photo officielle Festival Lumière 2014

2/ REVOIR UN FILM DE CLAUDE SAUTET

Cet immense réalisateur français filmait comme personne les relations humaines, d'amour ou d'amitié. Il a fait tourner les acteurs emblématiques des années 70 et 80, au premier rang desquels Romy Schneider, sa muse éternelle (Les choses de la vie, Max et les ferrailleurs, César et Rosalie ou Une histoire simple). Sans oublier ses deux derniers chefs d'œuvre avec Emmanuelle Béart en tête d'affiche : Un coeur en hiver et Nelly et Monsieur Arnaud (mon préféré!). Parmi les 13 films proposés, vous pouvez choisir les yeux fermés. Enfin, pensez quand même à les rouvrir pour voir l'écran.

3/ DORMIR AVEC DES EXTRA-TERRESTRES

Et si vous passiez la nuit avec un Alien ? N'ayez pas peur, la susdite créature se contentera d'être couchée sur l'écran noir, lors d'une "NUIT ALIEN" programmée le samedi 18 octobre à 21h à la Halle Tony-Garnier. Prévoyez le thermos de café. Les quatre volets de la saga seront diffusés les uns après les autres, en version originale sous-titrée. Franchement, si vous arrivez à tenir sans fermer l'œil, vous êtes une créature de l'au-delà. Respect. Pour les autres humains qui glisseront tranquillement dans le vaisseau de Morphée, un dortoir est prévu derrière l'écran! Pouvoir dormir au cinéma, sans se prendre une réflexion de son voisin, c'est le grand luxe.

Cela montre surtout qu'il n'y pas que des films slovaques en VO indienne dans ce festival de cinéphiles. Les programmateurs sont suffisamment ouverts pour proposer cette année, en plus de cette "NUIT ALIEN", Massacre à la tronçonneuse, Rambo, SOS Fantômes ou encore Banzaï et La femme de mon pote.

4/ VOIR DES BANDES-ANNONCES IMPROBABLES

Cela fait partie des à-côtés du festival. Un programme intitulé "Vive la bande-annonce" (mardi 14/10 à 21h45 au Pathé Bellecour et mercredi 15/10 à 21h45 au Comœdia) et composé de teasers n'ayant rien à voir avec le film qu'ils sont sensés annoncer. Présentation par Axel Brucker, l'un des spécialistes de ces formats courts promotionnels. Peut-être verra-t-on une bande-annonce d'un film d'Alain Resnais, lui qui aime le décalage, sans jamais trop en dire, comme pour Les herbes folles.

5/ DÉCOUVRIR DE BELLES PHOTOS DE CINÉMA

Le cinéma et la photographie sont intimement liés. Deux expositions sont proposées en marge du Festival Lumière. D'abord, une présentation de clichés signés Chema Prado, le directeur de la Cinémathèque espagnole, proche de Pedro Almodóvar (du 12 septembre au 25 octobre en Presqu'île, 3 rue de l'Arbre-sec). A voir également, une collection de photos de cinéma du journal Le Progrès, datant de la période 1945-1975 (à l'Institut Lumière durant le Festival). Et puis, s'il vous prend l'envie d'acheter un cliché pour remplacer votre cadre Ikea dans le salon, une brocante cinéma/photo aura lieu samedi 18/10 et dimanche 19/10 rue du Premier-Film, quartier Monplaisir.

© Festival Lumière

© Festival Lumière

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog de Romain Duchez